LeWeb’12 : quel est le lien entre la domotique et les objets connectés ?

L8 connected object

Les objets connectés multiplient les raisons d’utiliser le mot domotique. Plusieurs sociétés phares du monde des objets connectés étaient invitées à présenter leurs produits, les applications et leur vision pour le futur aux conférences LeWeb’12.

LeWeb parle habituellement de tout ce qui touche aux tendances de l’Internet en général comme le « real-time web » en 2009 ou le SoLoMo (social, Local, Mobile) en 2011. Pour la première fois, en choisissant les objets connectés comme thème central, LeWeb s’est ouvert pour son édition 2012 à des applications transversales sortant du cadre on-line, et au business des produits réels.

La domotique pour tous grâce aux objets connectés

Pour faire comprendre l’application des objets connectés dans la vie courante, rien de tel que de les inclure dans l’environnement d’une maison devenant intelligente. Et c’est là que l’on touche à la domotique, ou au « smart home » en anglais. La conférence la plus représentative à ce sujet était celle de SmartThings et de leur gateway (passerelle)  pour les objets connectés. SmartThings a réalisé en duplex la démonstration de l’application de pilotage sur iPhone qui montrait comment, à distance, allumer un appareil, ou recevoir une alerte provenant d’un capteur. La démonstration était concluante et a été applaudie. Finalement, ce n’était pas l’objet connecté que l’on applaudissait, puisque des dizaines d’autres savent faire la même chose depuis des années, mais bien le concept même de la domotique, finalement inconnu de la plupart des spectateurs dans la salle !

Bien heureusement, la vision de SmartThings va beaucoup plus loin qu’un simple allumage d’une lampe à distance. SmartThings a pour objectif de développer une plateforme pour la maison connectée la plus ouverte possible, elle est d’ailleurs compatible avec un certain nombre d’objets tiers. SmartThings dévoilait justement l’ouverture du concours de développement d’applications pour sa plateforme : http://build.smartthings.com/.

Plateformes & réseaux

SEN.SE, plateforme portée par Rafi Haladjian qui est le créateur du fameux lapin Nabaztag, est une plateforme d’intermédiation, de collection, de traitement et d’affichage des données qui fait le lien entre les objets connectés et des services webs & réseaux sociaux. Si jusque là Sen.se était indépendant des produits, la société développe des appareils qui permettront de collecter les données de manière permanente. Va-t-on bientôt avoir un mini-serveur de données à la maison ? C’est une idée qui irait à contre-sens du cloud : au lieu de transmettre en permanence toutes les données de son environnement de vie, on les stocke, on les maîtrise, et on ne transmet que celles que l’on veut bien transmettre.

La société française Sigfox présentait son réseau très bas débit qui couvre aujourd’hui tout le territoire français. Le bas débit proposé est idéal pour l’internet des objets présent dans la habitations, mais ses applications concernent aussi la logistique, la maintenance ou la gestion technique de bâtiments. Sigfox annonçait le lancement de l’offre sécurité MAAF reposant sur un capteur de fumée qui déclenche en cas d’alarme une alerte chez MAAF mais également un message sur les réseaux sociaux du client pour le prévenir. Dans ce cas précis, on assiste à la disparition pure et simple de toute passerelle dans la maison, l’objet seul se suffit à lui-même et n’a pas besoin de connexion Internet.

Les objets connectés stars

On ne parlait pas que de plateformes et de passerelles, mais aussi d’objets réels. Des objets connectés que l’on peut déjà acheter aujourd’hui. Les plus importants étaient tous là avec leur lot d’annonces très intéressantes :

  • Nest – le thermostat intelligent et design, commercialisé uniquement aux USA et au Canada mais qui a déjà été installé dans plus de 60 pays ! La conséquence ? Bientôt une disponibilité en Europe mais sans date précise
  • Netatmo -  la station météo personnelle connectée qui est le gadget high-tech à la une pour Noël, avec une future carte mondiale et partagée de relevé des données de toutes les stations Netatmo installées
  • LIFX – la lampe à LED RVB connectable aux réseaux sociaux ou à toute application customisée, disponible en mars 2013 d’abord aux USA pour 79$
  • Ninja Block – un objet connecté multi capteurs et open source, qui sait faire remonter tout type de données vers une plateforme cloud proche dans l’idée de IFTTT ; il est possible de créer son propre Ninja Block avec une carte Raspberry Pi

Ces objets ont pour eux leur design dans l’air du temps. Henri Seydoux, le PDG de Parrot, affirme que les objets doivent être beaux, c’est en tous les cas ce qui est appliqué sur tous les produits Parrot et qui contribue certainement à leur succès. Ces objets proposent surtout des usages influençant nos styles de vie : le chauffage se règle seul sans action de l’utilisateur, les alertes sur le niveaux de CO2 invitent à ouvrir les fenêtres pour renouveler l’air, les lampes traduisent les interactions sociales sans avoir besoin d’allumer un ordinateur, les capteurs sont partout pour prendre le pouvoir sur ses équipements électriques. Et tout cela avec des objets connectés sans fil, parfaitement installables par tout un chacun, pilotables depuis son smartphone.

Domotique vs. objets connectés

Ces objets connectés sont de nouveaux outils pour construire des systèmes domotique. Sans non plus remplacer les produits intégrés dans la maison, les objets connectés forcent les offres domotique en place à devenir plus intelligentes, plus efficientes. Prenons l’exemple de la valorisation d’un système domotique intégré dans une maison. Au moment de la revente de celle-ci, le système installé peut apporter une plus-value pour les services et le confort qu’il offre. Fred Potter, le PDG de Netatmo, prédit qu’un jour, le prix des maisons sera fonction des données de ses capteurs comme le relevé de bruit ambiant, qui peut donc être positif comme négatif. Au final, un simple objet pourrait faire perdre plus de valeur à son bien immobilier que n’en fait gagner système domotique intégré !

netatmo map

Carte Netatmo de toutes les stations météos installées à Paris

L’internet des objets est désormais intimement lié à la domotique. Il va l’aider à se développer, voire peut-être à terme se substituer à elle. Pour l’instant, il contribue à sa démocratisation, ce qui est déjà formidable.

Si je ne devais retenir qu’une phrase de ces conférences, une phrase qui colle parfaitement à notre vision du futur de la maison connectée, ce serait celle de Michel Levy-Provencal, le CEO de Joshfire : 50 milliards d’objets seront connectés en 2020, 20 milliards sont ceux que l’on utilise déjà et leurs évolutions, 30 milliards n’ont pas encore été inventés.

23 thoughts on “LeWeb’12 : quel est le lien entre la domotique et les objets connectés ?

  1. Domotique et les objets connectés sur le blog MyFOX | Multiroom - Connect things to the home!

  2. Super article et super design de blog j’aime beaucoup le look !

    C’est un peu l’idée que j’ai avec SARAH (http://encausse.net/s-a-r-a-h) de faire le lien entre les différentes box domotiques, les objets de la maison et les services en lignes (Allocine, Meteo, etc …) qui sont d’une certaine manière des objets virtuels.

    Contrairement à Sen.se qui attaque le sujet sur l’angle du BigData. Je prends le problème sous l’angle SF en pilotant toutes ces « things » avec un micro ou Kinect et de la reconnaissance vocale, gestuelle, QRCode, etc, …

    A mon sens pour que la Domotique prenne faut faire rêver :-)

  3. Viva Coeur | Une marque de vie – Un réseau social de proximité

  4. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Blog MyFOX | VivaCoeur | Scoop.it

  5. Bonnes fêtes, et restons connectés! « /ɡik.ɔ.lɔ.ʒi/ – Geek au logis

  6. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Blog MyFOX | Ingénierie domotique, GTB et ergonomie | Scoop.it

  7. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Blog MyFOX | Multiroom | Scoop.it

  8. Merci Jean-Philippe pour les compliments !

    On est sur la même longueur d’onde, c’est pour cela que l’on suit ton blog assidûment. Faire rêver, c’est effectivement un autre argument qui s’ajoute au design et au ROI, selon le type d’objet utilisé bien sûr. Un capteur téléinfo offre un véritable ROI mais n’a pas besoin d’être design !

  9. J’ai le produit Netatmo. C’est plaisant et ça fonctionne très bien. Faudra toutefois faire attention à la sécurité des données, car elles sont en partie très personnelles. Par exemple le niveau sonore dans l’appartement. On peut en déduire si qqun est présent ou pas dans l’appartement.

  10. Le sujet des données doit être traité avec la plus grande prudence. J’avais effectivement remarqué que le relevé de bruit ambiant du Netatmo permettait d’épier la vie des occupants. Mais on pourrait aussi se servir ce cette donnée en tant qu’actionneur de scénarios !

  11. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Blog MyFOX | Domotique et objets connectés | Scoop.it

  12. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Blog MyFOX | Dessin AO | Scoop.it

  13. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Blog MyFOX | Machine To Machine | Scoop.it

  14. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Blog MyFOX | Domosens | Scoop.it

  15. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | Domotique et robotique sur Internet | Scoop.it

  16. Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? | La Domotique | Scoop.it

  17. My robot | Pearltrees

  18. Docs/Cours/Reportage | Pearltrees

  19. Bonjour,

    Vos articles sont toujours très intéressants et très bien écrits. Je n’ai pas tout suivi au niveau des objets connectés, mais au final, est-ce que les objets connectés ne vont pas à l’inverse de l’idée de base de la domotique ?

    Je veux dire par là que dans la domotique, tous les composants communiquent entre eux pour faire un tout. J’ai l’impression que les objets connectés sont des individualités qui n’ont pas vraiment la possibilité de s’échanger les informations.

    J’apprécie énormément le design Withings – Netatmo. Mais je serais beaucoup plus intéressé que Netatmo communique avec mon système domotique, comme le font les stations météo pour système KNX.

    Je suis également l’heureux propriétaire d’un Karotz, mais encore une fois, c’est un fonctionnement qui ne s’intègre pas entièrement dans le système domotique.

    Quelle est la tendance actuelle un système global ou plusieurs éléments autonomes ? Ou un mélange des deux, les différents appareils seront des individualités mais pourront communiquer entre eux ?

    Personnellement, je souhaiterais que ces appareils entrent dans mon système global afin de centraliser toutes ces informations et les rendre utilisables par d’autres composants.

    • Bonjour Nico,
      Dans ta réponse, on remarque en toi, l’informaticien ou le geek, sans doute chevronné.
      Je le suis également mais, il faut bien se rendre à l’évidence que vouloir tout assembler sous un protocole comme KNX n’est pas à la portée de tout à chacun.
      En ce qui me concerne, je milite plus pour une installation électrique centralisée. Avec ses limites certes mais, facile d’usage et complètement intégrée au bâtiment. (au même titre par exemple, d’un chauffage central par rapport aux convecteurs individuels). Un système électrique nouvelle génération, indissociable de la maison, que l’on pourrait au grès de ses envies agrémenter d’objets connectés de son choix…

      Revivre l’assemblage comme à la grande époque de la micro-informatique (boitier, alim, cartes, drivers, connecteurs, mise à jour diverses et variées…) Je pense que cette époque n’est plus à revivre à notre époque et c’est peut-être la raison de cette inertie au décollage de cette domotique là, en France.

      Le mode de la Micro, lui, a bien appris de ses leçons ! nous sommes entourés aujourd’hui d’appareils propriétaires complet fiable et facile à mettre en oeuvre:Tablette, portable, imac et autre PC portable… fini les ajouts de cartes ou autres modules manquants qui dérèglent tout.
      L’utilisateur n’en peux plus ! et ne souhaite plus revivre cela avec la domotique de style « KNX ».
      Evidemment il y a beaucoup de fabricants et bien-sûr, ça fait du monde.
      Mais LE MARCHE repousse !

      Alors, bienvenue aux objets connectés, mais gardons un oeil sur les installations électriques centralisées simples et intelligentes. (ces derniers mots s’adressent aux archis ou autres opérateurs du marché de la construction trop frileux)

      Infos domoticloud

  20. Merci pour les compliments !

    Je vois les objets connectés comme des prolongements d’un système domotique. Ils peuvent être capteur, actionneur ou afficheur, avec le fun en plus ! Netatmo peut être un capteur de température dont les données vont être utilisées dans un système domotique compatible pour gérer le chauffage. Les prises Belkin WeMo sur IP peuvent être pilotées par un système domotique d’une autre marque. Enfin, les petits robots en papier animés de reaDIYmate peuvent servir d’interface pour savoir quand on dépasse la consommation d’électricité habituelle, le robot se mettant alors en mouvement en guise d’alerte.

    Le fait que les objets connectés se multiplient augmentent l’offre pour se constituer un système qui nous plaît, avec des produits désirables, et non plus des produits techniques cachés dans l’armoire électrique ou derrière des meubles. De plus, ces produits restent autonomes si on le souhaite avec leur propre interface sur iPhone par exemple, l’usage s’adaptant donc parfaitement à ses attentes ou à ses habitudes.

  21. LeWeb'12 : quel est le lien entre la domotique ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>