Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ?

ube wifi

La maison connectée fait face à de nombreux protocoles : Z-Wave, ZigBee, KNX, RF433, Bluetooth, EnOcean, etc. Et si la domotique choisissait le WiFi, un protocole universel que l’on trouve déjà chez à peu près tout le monde ?

Le WiFi avait à l’origine pour but de supprimer les câbles Ethernet, et de faire entrer ainsi plus facilement le réseau informatique dans les foyers. C’était au début des années 2000. Le WiFi a ensuite dérivé pour connecter ensemble tous les éléments multimédia de la maison avec l’univers informatique : chaînes HiFi, TV connectée, lecteur DVD/Blu-ray, smartphone, tablette, etc. On le retrouve maintenant dans des objets intelligents qui permettent de « domotiser » sa maison.

Les objets connectés les plus visibles, comme la station météo Netatmo ou la balance Withings, communiquent en WiFi. C’était assurément la solution la plus simple pour faire imposer ces nouveaux produits dans l’habitat. Il est évident que si ces mêmes sociétés avaient utilisé le protocole KNX ou ZigBee, cela aurait été bien plus compliqué de faire le buzz autour d’eux.

Ce sont des objets isolés, qui ont une fonction, et qui n’ont pas vocation à discuter avec d’autres objets, ni à domotiser la maison en tant que tel. Pour piloter la lumière ou les volets roulants, on reste dans le domaine du contrôle, avec ou sans fil, mais sur l’un des nombreux protocoles propriétaires vus précédemment.

lifx

Plusieurs nouveaux entrants sur ce marché de la maison connectée misent pourtant sur le WiFi. C’est le cas de Ube, qui propose une application dans le cloud permettant de piloter tout ce qui est sur IP. Cela peut concerner tout appareil électrique ou électronique. Ube va plus loin en proposant ses accessoires domotique sur IP sans fil, donc en WiFI. Ces premiers produits sont des prises et des interrupteurs.

L’installation est aussi simple que pour n’importe quelle autre prise ou interrupteur intelligent, avec une surcouche de simplicité : ces éléments parlent directement avec la box ADSL, sans nécessiter quoi que ce soit d’autre (un hub domotique par exemple). Ce ne sont pas les seuls, puisque LIFX a fait le choix de proposer des ampoules intelligentes, qui communiquent également en WiFI. Goldenfish propose de piloter tout l’éclairage de sa maison en remplaçant ses interrupteurs traditionnels par leurs équivalents en WiFi. Des produits arrivent, mais est-ce pour autant une vraie tendance ?

Tout le monde, ou presque, a du WiFi chez soi. Alors pour quelle raison le WiFi ne pourrait pas devenir le protocole universel de la domotique ? J’en vois au moins deux : la consommation électrique et la fiabilité du WiFi.

goldenfish

Un interrupteur ou une prise commandée sont forcément raccordés au réseau électrique. Mais pour tout ce qui concerne les capteurs ou toute autre commande déportée, l’emploi du WiFi dans des accessoires fonctionnant sur piles n’est pas une solution viable sur le long terme, sauf si l’on aime changer des piles tous les 15 jours.

En ce qui concerne la fiabilité du WiFi, cela va dépendre de la qualité de son réseau, mais aussi des éléments qui le composent. Il y a tout un tas de pièges qui peuvent faire que le WiFi ne sera pas fiable dans le temps. Autant cela peut être acceptable pour une imprimante ou un smartphone, autant cela passera difficilement pour des commandes de volets ou des interrupteurs si il faut aller rebooter sa box ADSL pour éteindre la lumière. Avec un réseau WiFi bien organisé et bien géré, utilisant des composants de qualité, parfaitement sécurisé, la question ne se posera pas. Mais ce n’est pas à la portée de tout le monde, autant techniquement que financièrement.

Les deux principaux défauts du WiFi pour la domotique n’existent pas avec les protocoles domotique du marché. Les modes de communication sont fiables de par leur côté propriétaire ; et la consommation est minimale pour les accessoires sans fil, voire nulle avec la norme EnOcean (accessoires fonctionnant sans aucune pile).

Pourtant, le WiFi est partout, ce serait si simple ! Si ces deux obstacles pouvaient être dépassés, alors le WiFi aurait toute sa place en tant que protocole universel de la domotique.

42 thoughts on “Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ?

  1. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | Domotique et KNX | Scoop.it

  2. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | Domotique et KNX | Scoop.it

  3. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | zwave | Scoop.it

  4. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | zwave | Scoop.it

  5. J’attend tous ces systèmes avec impatience :-)

    par contre j’ai l’impression que pour l’instant Ube et Goldenfish sont orientés marché US, non?

    Y-a-t-il un support pour les normes françaises ?

  6. J’attend tous ces systèmes avec impatience :-)

    par contre j’ai l’impression que pour l’instant Ube et Goldenfish sont orientés marché US, non?

    Y-a-t-il un support pour les normes françaises ?

  7. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | Développement, domotique, électronique et geekerie | Scoop.it

  8. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | Développement, domotique, électronique et geekerie | Scoop.it

  9. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | OnLiNeR BoT - Geekeries | Scoop.it

  10. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | OnLiNeR BoT - Geekeries | Scoop.it

  11. Deux des frein de la domotique ont été le coût et l’ergonomie des interfaces de commande : de l’écran tactile hors de prix de chez Crestron aux très pauvres télécommandes X10. Utiliser le Wifi dans des objets connectés ou nos ampoules, chauffages et autres moteurs de la maison permet de piloter cela avec nos appareils Wifi comme nos smartphone et tablettes, qui aujourd’hui envahissent les maisons à des coûts bien plus raisonnables

  12. Deux des frein de la domotique ont été le coût et l’ergonomie des interfaces de commande : de l’écran tactile hors de prix de chez Crestron aux très pauvres télécommandes X10. Utiliser le Wifi dans des objets connectés ou nos ampoules, chauffages et autres moteurs de la maison permet de piloter cela avec nos appareils Wifi comme nos smartphone et tablettes, qui aujourd’hui envahissent les maisons à des coûts bien plus raisonnables

  13. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | OnLiNeR BoT

  14. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | OnLiNeR BoT

  15. Gautier >
    Effectivement, Ube et Goldenfish s’attaquent avant tout au marché US avec un format d’interrupteur « Decora », classique chez eux. Pour l’instant, ils jouent dans leur coin, mais ça pourrait arriver au format européen par la suite.

    Eric >
    Merci cet avis éclairé. Il est vrai que les deux exemples que tu cites n’ont pas aidé pour l’instant à la démocratisation efficace de la domotique…

  16. Gautier >
    Effectivement, Ube et Goldenfish s’attaquent avant tout au marché US avec un format d’interrupteur « Decora », classique chez eux. Pour l’instant, ils jouent dans leur coin, mais ça pourrait arriver au format européen par la suite.

    Eric >
    Merci cet avis éclairé. Il est vrai que les deux exemples que tu cites n’ont pas aidé pour l’instant à la démocratisation efficace de la domotique…

  17. Il me semble qu’un des avantages du z-wave; zigbee et autres technologies sans fil est le maillage qui permet de couvrir de grande distance (maison avec étage) ce qui n’est pas fait avec le wifi?

  18. Nicolas >
    C’est un des avantages intégrés aux protocoles Z-Wave et ZigBee. De son côté, le WiFi peut parfois couvrir une habitation avec un bon point d’accès unique ou, grâce à des produits qualitatifs, faire du maillage avec plusieurs points d’accès via un SSID unique.

  19. Nicolas >
    C’est un des avantages intégrés aux protocoles Z-Wave et ZigBee. De son côté, le WiFi peut parfois couvrir une habitation avec un bon point d’accès unique ou, grâce à des produits qualitatifs, faire du maillage avec plusieurs points d’accès via un SSID unique.

  20. Il semblerait que je n’aie pas pris assez de temps pour lire d’autres de vos articles avant de poster mon commentaire précédent (sur l’article « Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? »). Cet article en répond en partie, mais pas pour tout.

    Le Wifi peut-il être considéré comme un protocole ou juste comme un moyen de faire « circuler » l’information, comme le câble bus ? Comment faire le lien entre une application, un objet connecté ou un interruptueur Wifi à des volets électriques par exemple ?

    Je trouve en tout cas très fascinant ces recherches et avancées technologiques !

  21. Il semblerait que je n’aie pas pris assez de temps pour lire d’autres de vos articles avant de poster mon commentaire précédent (sur l’article « Quel lien entre la domotique et les objets connectés ? »). Cet article en répond en partie, mais pas pour tout.

    Le Wifi peut-il être considéré comme un protocole ou juste comme un moyen de faire « circuler » l’information, comme le câble bus ? Comment faire le lien entre une application, un objet connecté ou un interruptueur Wifi à des volets électriques par exemple ?

    Je trouve en tout cas très fascinant ces recherches et avancées technologiques !

  22. Je schématise volontairement dans mes billets afin de ne pas trop perdre de lecteurs en route. Le WiFi peut aussi bien être un canal de communication qu’un protocole au sens stricte du terme. Les prises domotique Belkin sont en WiFi, comme les lampes LIFX.

    Avec l’arrivée des nouvelles puces Z-Wave NG ou encore le protocole 6LoWPAN, les produits parleront de plus en plus en IP, même si ils ne sont pas en WiFi directement. Ils pourront utiliser le WiFi comme couche haute pour parler avec Internet et d’autres produits en bout de chaîne comme sa tablette ou son smartphone.

    • Le wifi, qui est de l’Ethernet sans fil, permet des dialogues « informatiques » complexes, nécessaire pour communiquer fréquemment de multiples données (station Netatmo, caméra /IP, objet communiquant Karotz par exemples); pour commander un scénario d’éclairage, une chaudière ou transmettre les informations souvent très basiques d’un capteur ou d’une sonde, le wifi est bien trop riche, en domotique n’a pas besoin de tant d’information et de bande passante.
      Par contre l’avantage évident est sa grande diffusion dans les foyers…
      IP s’est imposé depuis longtemps et s’est tant mieux, c’est grâce à lui qu’on a des Smartphones, lesquels remplacent avantageusement un écran tactile Crestron, ils deviennent les interfaces homme machine qui faisaient défaut (à bon prix).

  23. On est d’accord, c’est un vrai dilemme ! Soit on prend un protocole répandu (ex. WiFi), mais pas forcément adapté, soit on prend le protocole le plus adapté (ex. Z-Wave), mais qui ne sera pas très répandu…

  24. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | Veille Somfy | Scoop.it

  25. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel de la domotique ? | Blog MyFOX | Veille Somfy | Scoop.it

  26. Le WiFi peut-il devenir le protocole universel ...

  27. Je crois que déjà le WiFi constitue une grande partie de ce qui concerne la domotique. Cela serait intéressant de voir comment cela va évoluer au fil des années. Merci pour cet article intéressant.

  28. Je crois que déjà le WiFi constitue une grande partie de ce qui concerne la domotique. Cela serait intéressant de voir comment cela va évoluer au fil des années. Merci pour cet article intéressant.

  29. De rien ! Le WiFi est déjà un peu présent à travers quelques produits et surtout mode de communication entre l’homme et le système. Sur ce point, cela ne risque pas de changer. Pourtant le WiFi ne semble pas convaincre tout le monde. Mais peut-être que cela peut changer. L’avenir nous le dira…

  30. De rien ! Le WiFi est déjà un peu présent à travers quelques produits et surtout mode de communication entre l’homme et le système. Sur ce point, cela ne risque pas de changer. Pourtant le WiFi ne semble pas convaincre tout le monde. Mais peut-être que cela peut changer. L’avenir nous le dira…

  31. Tout à fait d’accord avec la phrase du journaliste :
    le WiFi ne sera pas fiable dans le temps. Autant cela peut être acceptable pour une imprimante ou un smartphone, autant cela passera difficilement pour des commandes de volets ou des interrupteurs si il faut aller rebooter sa box ADSL pour éteindre la lumière. Rien de tel que la pose d’un câble bus pour une vraie Domotique, fiable et durable. Personnellement, j’adhère aux systèmes propriétaires et aboutis et plus fiables comme par exemple le Niko Home Control. Leader en Belgique et peut soutenu par les blogs et sites français. domoticloud.fr

    • Je partage ton avis Vanhoorenbeeck, déjà en terme de fiabilité mais aussi en terme de pollution électromagnétique dans l’habitat surtout quand de jeunes enfants y sont exposs quotidiennement. Je préfère également opter pour le tout filaire dans la mesure du possible.

  32. Tout à fait d’accord avec la phrase du journaliste :
    le WiFi ne sera pas fiable dans le temps. Autant cela peut être acceptable pour une imprimante ou un smartphone, autant cela passera difficilement pour des commandes de volets ou des interrupteurs si il faut aller rebooter sa box ADSL pour éteindre la lumière. Rien de tel que la pose d’un câble bus pour une vraie Domotique, fiable et durable. Personnellement, j’adhère aux systèmes propriétaires et aboutis et plus fiables comme par exemple le Niko Home Control. Leader en Belgique et peut soutenu par les blogs et sites français. domoticloud.fr

  33. Je pense que la question du Wi-Fi dans la domotique ne se pose pas. Il ne sera peut-être pas le protocole central pour que les équipements communiquent entre eux, mais il sera bien le protocole qui permettra de faire interagir les appareils lorsqu’il s’agira de les piloter avec tablettes et smartphone.

    Parce que non seulement tout le monde à une tablette ou un smartphone mais surtout parce que les plateforme de développement sont plus ouverte et plus accessible qu’un panneau de contrôle mural (ou transportable) propriétaire.

  34. Je pense que la question du Wi-Fi dans la domotique ne se pose pas. Il ne sera peut-être pas le protocole central pour que les équipements communiquent entre eux, mais il sera bien le protocole qui permettra de faire interagir les appareils lorsqu’il s’agira de les piloter avec tablettes et smartphone.

    Parce que non seulement tout le monde à une tablette ou un smartphone mais surtout parce que les plateforme de développement sont plus ouverte et plus accessible qu’un panneau de contrôle mural (ou transportable) propriétaire.

  35. Demain, tous nos interrupteurs seront-ils WiFi ? – MyFOX Blog

  36. Je suis tout à fait d’accord avec l’article car cela marche très bien.J’ai installé une camera wifi,un thermostat wifi pour une maison secondaire et je pilote tout avec ma tablette mon smartphone mon pc à travers ma box et c’est super (et facile à installer).Mais j’ai acheté le thermostat en Angleterre ,la camera en Chine car il n’y avait rien en France (et à des prix sans équivalent même pour du matériel moins performant).
    J’espère que les Entreprises Françaises sauront très rapidement monter dans le train et être compétitives comme Heatmiser en Angleterre ou Radio Thermostat aux USA ou d’autres pour de nombreux autres produits

  37. Je suis tout à fait d’accord avec l’article car cela marche très bien.J’ai installé une camera wifi,un thermostat wifi pour une maison secondaire et je pilote tout avec ma tablette mon smartphone mon pc à travers ma box et c’est super (et facile à installer).Mais j’ai acheté le thermostat en Angleterre ,la camera en Chine car il n’y avait rien en France (et à des prix sans équivalent même pour du matériel moins performant).
    J’espère que les Entreprises Françaises sauront très rapidement monter dans le train et être compétitives comme Heatmiser en Angleterre ou Radio Thermostat aux USA ou d’autres pour de nombreux autres produits

  38. Le wifi, qui est de l’Ethernet sans fil, permet des dialogues « informatiques » complexes, nécessaire pour communiquer fréquemment de multiples données (station Netatmo, caméra /IP, objet communiquant Karotz par exemples); pour commander un scénario d’éclairage, une chaudière ou transmettre les informations souvent très basiques d’un capteur ou d’une sonde, le wifi est bien trop riche, en domotique n’a pas besoin de tant d’information et de bande passante.
    Par contre l’avantage évident est sa grande diffusion dans les foyers…
    IP s’est imposé depuis longtemps et s’est tant mieux, c’est grâce à lui qu’on a des Smartphones, lesquels remplacent avantageusement un écran tactile Crestron, ils deviennent les interfaces homme machine qui faisaient défaut (à bon prix).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>